Actualités

duocaleu



Le programme de l’été de Bonnevaux 2019

- Vendredi 28 juin, à l’église à 20h30 :  » Duo Calèu » dans le cadre du festival des chansons de Troubadour organisé par la région Occitanie. Billetterie (10€) et administration prise en charge par la région.  www.duo-caleu.com )
- Jeudi 11 juillet, à l’église à 20h30 : «  Maël Goldwaser »  concert de guitare flamenco (compositions personnelles).  –  Entrée à prix libre.
( www.facebook.com/maelguitare )
- Dimanche 14 juillet au col du Péras à 20h : Théâtre « Ouvrage de dames » de Jean Claude Danaud par le Théâtre des Pas Pressés, – Entrée à prix libre
- Jeudi 25 juillet, au col du Péras à 18h30 : Théâtre pour enfants « Les facéties de MonsieurMoiTout seul » de et par Tom Torel  -  Entrée à prix libre. ( www.tomtorel.org )
- Dimanche 4 août: journée champêtre traditionnelle au Col du Péras : la journée sera organisée par la Fine Équipe. A 11h théâtre « La chasse est ouverte » avec la Cie Sales gamines
- Mardi 6 août à l’église à 20h30 : Harpe et percussions –  musique d’Amérique du sud et des Balkans avec Camille Heim et Léo Danais – Entrée à prix libre. ( www.camilleheim.com )
- Vendredi 16 août à l’église à 20h30 quatuor de clarinettes « Arundo »  – Entrée à prix libre ( https://fr.fr.facebook.com/QuatuorArundo/

 

brisis

Des nouvelles du château de Brésis

Depuis un an, le propriétaire Jean d’Hérail de Brisis, les membres de l’association « Les Amis du Château de Brisis » et la fédération d’archéologie et d’histoire du Gard (Fahg), s’investissent pour la défense de cet édifice inscrit à l’inventaire des monuments historiques.

Jean Rampon, sous-préfet d’Alès, s’est rendu sur place le 17 janvier dernier sans pouvoir accéder au monument. Le préfet préconise un bornage du chemin menant au château. Ainsi faite cette démarche aura lieu le lundi 11 mars prochain, un géomètre ayant convié le propriétaire du château et les riverains afin de délimiter ensemble ledit chemin.

« Rien n’aurait été possible », s’entend à dire Frédéric Dussaud, le président de l’association du château, « si la fédération n’était pas venue pour nous appuyer ».

La fédération d’archéologie et d’histoire du Gard défend le château
« Ce château représente un très grand intérêt ! », précise Frédéric Salle Lagarde, maire de Moussac et président de la fédération et administrateurs des châteaux de Montalet, Allègre, Sabran et Bouquet, en observant l’édifice et le travail de la roche. « Je ne peux que féliciter l’équipe du château de Brisis de son entreprise et de l’énergie déployée, conditions indispensables à la conservation de cet édifice, qui, par trop d’aspects ne peut attendre plus longtemps une intervention salvatrice », précise le président de la fédération.

La fédération regroupe aujourd’hui 43 associations et plus de 3000 bénévoles qui s’intéressent à l’archéologie, l’histoire, l’architecture vernaculaire au sens large du terme, leurs disciplines et leurs sciences auxiliaires et qui oeuvrent à leur développement, leur promotion et la préservation du patrimoine, fondé par son président d’honneur, le Docteur Pierre Valette.

La démarche de la FAHG étant d’aider au mieux, le propriétaire Jean de Brisis, dans le projet de restauration du château de Brisis, de faire profiter de leur réseau associatif, et surtout de leur expérience riche dans le domaine de la restauration, l’historique et l’animation de notre patrimoine et particulièrement pour ce qui nous concerne ici, nos châteaux.
La première aide étant déjà d’informer des démarches administratives lourdes qui les attendent et la manière de les alléger au mieux.

Un cas unique au château de Brisis
Alexandre Pau concentre depuis des années ses recherches sur la castellologie. Il a consacré de nombreuses études à l’histoire du château et de la famille de Polignac (Haute-Loire) et le castrum et la famille de Sabran (Gard). Depuis, il publie dans une collection appelée « Velay historique » éditée par les éditions du Roure. Alexandre Pau prépare en ce moment un ouvrage sur les châteaux de la Cèze où le château de Brisis ne fera pas défaut par la spécificité unique de la toiture de la tour carrée, une acrotère, seul exemple conservé à ce jour connu.

Brisis, une histoire de châteaux…
« Ainsi la force du diamant noir de Brisis vient des soutiens des autres châteaux alentours, de Portes, d’Allègre, de Montalet, de Sabran, de Bouquet, et des travaux effectués par l’association Arrca du château d’Aujac entre 1997 et 2002, permettant une mise en valeur des salles », ajoutent les responsables du château de Brisis.

Maintenant, les membres de l’association des amis du château de Brisis attendent avec impatience la délimitation définitive du chemin et espèrent pouvoir bientôt rouvrir les portes du monument.

Contacts :
Frédéric Dussaud : 07 77 05 66 83
Frédéric Salle-Lagarde : 06 32 63 42 60
Jean d’Hérail de Brisis : 06 21 32 80 38
Alexandre Pau : 06 10 11 00 10

La dernière version du PLU

Mardi 12 mars à 18h s’est tenue la réunion publique de présentation de la dernière version du PLU. Voici le compte-rendu de cette réunion réalisé par Jean François BELLOSTA.
Vous trouverez ci-dessous les différents documents de cette dernière version du PLU. La population a jusqu’au 15 mai pour faire des remarques.
CR reunion publ du 12 Mars 2019
1_Diagnostic_PLU_Bonnevaux_12_mars_2019_PPA
2_PADD_PLU_Bonnevaux_12_mars_2019_PPA
3_OAP_PLU_Bonnevaux_12_mars_2019_PPA
4_1_Reglement_ecrit_PLU_Bonnevaux_12_mars_2019_PPA
4_2_Reglement_graphique_PLU_Bonnevaux_12_mars_2019_PPA
Reunion_presentation_projet_PLU_PPA_12_03_2019

 

chateauaujac

Les dimanches au château d’Aujac

De fin avril à fin septembre, auront lieu « Les Dimanches d’Aujac ».Au Pays des trois plus vieilles histoires au monde (la bête du Gévaudan, la chèvre de Monsieur Seguin et Rémi sans famille), Les Cévennes regorgent d’histoires plus insolites les unes que les autres…Venez découvrir ce territoire oublié, entre deux voies de communications importantes de tout temps, La Cézarenque et la Régordane.Appréciez cette aventure avec les membres des châteaux d’Aujac et de Brisis. Ces derniers vous accompagneront afin de vous faire entrevoir cette passion pour les sites dont ils s’occupent.

Programme des dimanches

10 h – Rendez-vous Place de l’église d’Aujac.
- Découverte des Cévennes, Le Parc National des Cévennes, Les 3 plus vieilles histoires au Monde (La Bête du Gévaudan, La Chèvre de Monsieur Séguin et Rémi Sans Famille).

- Visite du village et de l’église d’Aujac, de l’Antiquité à nos jours :

Le Village : Il existe en Val Cezarenque, trois types de structures pour les villages : le village-rue, le village à deux pôles et le hameau concentré [Explications].
Histoire générale du village et de son église, période médiévale et antérieures, de nos jours.

« Le premier des Cévenols » : Le passage des tout premiers hommes, les abris, le quotidien, les lieux, les sites du château d’Aujac et d’Aujaguet,

- Cueilleur, chasseur, pêcheur, sont les premiers métiers du Monde ! Jusqu’à ce que l’on découvre l’agriculture et l’élevage…
- Puis les premiers sentiers devenus chemins comme La Cezarenque et La Régordane.
- Les premiers villages cévenols : comment pouvons-nous les imaginer ?

Deux pouvoirs s’installent : Le pouvoir militaire & le pouvoir religieux

- Le Pouvoir religieux : l’Eglise St-Martin d’Aujac
Visite commentée de l’église d’Aujac, de son architecture, ses travaux de restaurations.

- Le Pouvoir militaire : Le Château du Cheylard d’Aujac
(Prévu à 14h, Visite commentée du Château du Cheylard d’Aujac).

12h – Repas
Deux possibilités : soit repas au restaurant « Le Secret d’Aujac », tél. : 06 58 20 98 07
Soit pique-nique.

13h45 – Déplacement du groupe/covoiturage possible vers le Château d’Aujac

14h – 16h – Découverte du Château d’Aujac et de son village castral.
Tour carrée, tour ronde, pont-levis… Histoire du château d’Aujac.

- OPTIONNEL – Découverte de La Clède Peyric, hameau cévenol Les Bouschets, ruche tronc, séchoir à châtaigne, supplément : 4 €. Tél. : 06 33 97 01 39.

16h – 16h30 – Déplacement du groupe/covoiturage possible vers La Clède Peyric

Fin de journée

Renseignements/réservations : 07 77 05 66 83.

 

Succès pour le financement participatif de la bergerie

Merci à tous. Grâce à votre participation, les 5000€ ont été atteint. Un magnifique coup de pouce pour nos vaillants exploitants qui vont maintenant pouvoir démarrer la partie privée de leur réseau. Pour la partie publique, la Mairie lors de son conseil d 18 décembre s’est engagée à programmer le chantier en 2019. Les devis devraient arriver sous peu et une délibération devrait être prise lors du prochain conseil du 12 janvier avec l’envoi du dossier de subvention avant le 31 janvier, date limite.

Magalie et Franck qui avaient repris il y a 3 ans la bergerie de Bonnevaux n’ont depuis pas chômé : ils ont modifié le troupeau existant en intégrant des brebis laitières ce qui a nécessité la réalisation d’une installation de traite et d’un atelier de transformation fabrication de yaourts, fromages,…Tous ces équipements ont été érigés en autoconstruction avec l’aide de la famille et d’amis.

Un seul hic demeure : le problème d’adduction d’eau. L’eau actuellement utilisée et traitée aux UV provient d’une source privée. Or les services de l’état exigent une mise aux normes de ce captage impossible à réaliser. La dérogation accordée cette année risque de ne pas être renouvelée. Il est donc impératif pour la pérennité de leur activité de pouvoir se raccorder au réseau communal. La Mairie prendrait en charge la pose des réseaux sur le domaine public mais une partie de ces travaux estimée à 5000€ minimum restera à charge des exploitants (partie du réseau sur leurs terrains). Nos courageux exploitants se tournent donc vers le financement participatif.
Quelques euros pour le maintien de cette activité à Bonnevaux et la garantie de pouvoir continuer à déguster de délicieux yaourts produits localement et naturellement.

Merci à tous de votre soutien.

Voici le lien sur kisskissbank :  https://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/alimentation-en-eau-potable-de-notre-exploitation-agricole

guepesbd

Frelons asiatiques: merci les chasseurs

Lorsqu’on quitte la commune par la D320, après le pont sous les Thomazes on peut apercevoir sur la gauche un énorme nid de frelons asiatiques. Ce nid bien fixé aux branches d’un bouleau s’est développé tout au long de l’été. Sa présence a bien été signalée aux deux communes de Bonnevaux et de Malbosc mais en vain. Cette inaction est particulièrement dommageable pour les différents apiculteurs installés sur les deux communes. Quand on sait les dégâts que le frelon asiatique est capable de causer aux abeilles: il peut détruire des ruches entières et au mieux perturber la production en diminuant les réserves permettant aux ruches de passer l’hiver. Pour ce nid de frelons asiatiques  il est maintenant trop tard, puisque les reines ont quitté le nid pour essaimer avec comme conséquence le risque de prolifération l’été prochain. Une action d’urgence s’impose afin de sensibliser population et collectivités à ce fléau qui fait aujourd’hui plus de dégâts dans certaines régions que les pesticides. L’association ABC a envoyé un courrier au Maire pour l’alerter sur ce problème.
Fin octobre le nid a finalement été détruit par une équipe de chasseurs de Bonnevaux: Trois chasseurs ont effectué un tir nourri de plombs de petit calibre détruisant la plupart des frelons encore présents. La destruction tardive du nid n’exclut pas qu’un certain nombre de larves aient déjà pu migrer avec le risque de voir de nouveaux nids apparaître l’an prochain dans le secteur. Les chasseurs de Bonnevaux qui ont pu expérimenter cette technique de destruction des nids ont proposé d’être vigilants à l’avenir pour surveiller et intervenir dès l’installation de nouveaux nids.

croix

Vandalisme à la croix des vents

Les croix de pays sont un des éléments caractéristiques de notre patrimoine local: elles jalonnent nos chemins et signalent quelques lieux caractéristiques. On en trouve de nombreuses à Bonnevaux et parmi celles-ci il y avait une belle croix de grès au lieu dit « la croix des vents’ sur la piste de Coulis (au niveau du premier passage canadien). Malheureusement on doit parler de cette croix au passé puisqu’elle avait disparu il y a une dizaine d’années (photo ci-contre avant sa disparition). Récemment un habitant de la commune a pris l’initiative de réaliser une nouvelle croix sur le modèle de l’ancienne et de la replacer sur le socle qui avait été conservé. Malheureusement cette nouvelle croix installée à la fin de l’été 2018 n’aura pas tenu un mois puisque début octobre tout avait été arraché: la croix a été jetée dans les genets sous la piste et le socle déposé au bord de celle-ci. Cet acte entièrement gratuit est particulièrement révoltant et incompréhensible. Notre paysage, fruit d’un travail millénaire, doit déjà subir les assauts des sangliers qui détruisent terrasses et calades mais aujourd’hui il faut aussi compter avec l’imbécillité de vandales qui saccagent pour le plaisir. Souhaitons qu’il ne s’agisse là que d’un acte isolé et qu’on ne va pas s’attaquer à d’autres monuments de ce type trop symboliques au goût de certains. La mairie alertée a porté plainte et les gendarmes sont venus faire le constat.
Vous trouverez c!-joint un petit reportage en images bdcroixdesvents

9rivcoulis1bd

Ramassage encombrants 16 ou 18 octobre

Depuis le passage à l’agglo d’Alès, le ramassage des encombrants ne se fait plus à la demande mais lors de dates fixes. Le prochain ramassage sur la commune est prévu les 16 et 18 octobre 2018 (en fonction du volume à ramasser). Les encombrants doivent être déposés au parking de la Croix de Nojaret. Pour les autres hameaux un point de collecte sera indiqué s’il y a des demandes : contacter les services de l’agglo au 04 66 24 90 59.
On peut regretter l’absence d’information sur ce sujet, pour lequel aucune annonce n’est faite sur le site officiel de la mairie (la seule info sur le sujet annonce un ramassage des encombrants pour le 9 août 2016!). Pourtant il y aurait de quoi faire sur notre commune: En effet ce ramassage pourrait être l’occasion d’éliminer les décharges sauvages que nous avions signalées lors de l’opération « Plus belle ma vallée » .

 

Les journées du patrimoine

Cette année, de nombreuses manifestations sont proposées dans les environs. Vous pouvez  télécharger le programme « Alès agglomération » JEP-2018-BD

Voici une sélection de manifestations à proximité de Bonnevaux:
Les 15 et 16 septembre à Aujac:
Visite du château du Cheylard de 14h à 18h (7€/5€:gratuit)
Les 15 et 16 septembre à Ponteils et Brésis, visite du chateau de Brésis de 11h à 18h (entrée gratuite). Ce sera l’occasion de découvrir les travaux suite au chantier de restauration: la salle du hall d’entrée, la cave troglodyte et l’histoire passionnante de ce monument. Suite à un conflit de droit de passage, le château ne sera plus accessible ce dimanche. C’est bien triste pour cette belle initiative.
Samedi 15 septembre à Vialas : Fête de la Mine sur le site du Boccard.  de 10h à 16h, visites guidées de l’énigmatique, passionnante, étonnante, majestueuse, centenaire, poétique usine de pierres dissimulée sous le lierre. Pour les enfants, rallye des aventuriers à 14h. (à partir de 7 ans).  Puis… en scène les artistes : 8 comédiens musiciens inspirés lisent un beau texte de Lee Hall. Pour ceux qui connaissent, il s’agit du talentueux groupe des « Lectures d’été (ou d’hiver) ». Place ensuite à la détente et la convivialité, avec la buvette animée de la battucada de Vialas et les assiettes repas.
Vers 20h, alors que tombe la nuit… commence l’illumination de l’usine aux cent voûtes, grâce au pinceau magique d’Hervé Chapelon. Du jamais vu…!fete de la mine 15 09 18
Samedi 15 septembre à Bonnevaux « les pierres gravées de la Gardette » Visite guidée à 11h et 14h (gratuit) Tel 04 66 61 12 68
Dimanche 16 septembre à Chamborigaud « la balade des châteaux » : circuit à pied et en voiture pour découvrir les châteaux de chamborigaud: vestiges du château de Verfeuil, de Crouzas et de Tagnac, pique nique puis château de Montjoie et retour par Pont de Rastel avec arrêt à la maison de J.P. Chabrol. Départ à 10h de Coudoulous – Tel 06 51 28 73 02

Jacqueline Bouchet nous a quittés

Jacqueline Bouchet, la doyenne de notre commune vient de nous quitter à l’âge de 98 ans. Jacqueline a ainsi rejoint Albin décédé il y a 5 ans. Jacqueline et Albin étaient des personnalités très appréciées dans la commune; D’une grande gentillesse, toujours prêts à partager leurs savoir faire avec les nouveaux habitants, ils étaient aussi la mémoire de notre commune qu’ils avaient vu vivre et évoluer durant près d’un siècle. Toutes nos condoléances à sa famille et à ses proches.

A lire, le bel article de France Mainguet paru dans Midi Libre du 3/9/2018 artmljacqueline